forum test -
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TRENSHA ▲ don't do anything stupid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 16/11/2012
Messages : 569
Anecdotes : en cours
POUVOIRS : Marah possède le pouvoir d'altérer la perception de la réalité en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées, en contre partie, elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés, la jeune femme ne tient que quelques minutes puis s'évanouie ou encore se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
Listen my Voice in your Head
MessageSujet: TRENSHA ▲ don't do anything stupid   Mer 3 Aoû - 10:59


don't do anything stupid
Trent & Sasha

« Tant de colère et de hargne pour un ancien collègue, tu ne trouves pas ça un petit peu trop poussé ? » Tu n’avais pas impression d’être en colère, tu ne savais plus à qui faire confiance. Combien de fois tu avais accordé ta confiance à quelqu’un ? Et combien de fois on t’avait trahi. Tu ne les comptais plus. La plus grosse trahison actuelle ? Tes employeurs, pour qui tu avais consacré de nombreuses années pour leur cause, et voilà comment il te remerciait, ta tête avait été mise à prix en août dernier. Pour l’heure, tu avais habilement effacé tes traces, liquider tes anciens « partenaires » lorsqu’ils t’avaient finalement retrouvé. Aucune pitié envers eux, aucune hésitation lorsque tu avais dû mettre fin à leur misérable petite vie. Après tout, il n’en avait pas eu pour toi. C’était un juste retour des choses.

Et puis une chose non négligeable, désormais tu n’étais plus seule, tu ne vivais plus seule. Tu avais des personnes que tu considérais de ta famille. Bien que tu te fusses interdit de t’attacher, prendre Marah et Roman sous ta responsabilité fut une bonne chose. À défaut de pouvoir avoir des enfants, ou encore d’avoir une vie « normale » tu jouais le rôle de mentor et tu prenais plaisir à les guider. « T’ai-je déjà pris pour une conne, Sasha ? ». Te répondit -il lorsque soudain, d’un mouvement habile il te fit perdre l’équilibre quelques secondes. Un grognement sort de tes lèvres alors qu’il s’avance sans peur vers toi. Tu maintiens son regard, ta main prête à dégainer ton arme. « A toi de me le dire, pourquoi es-tu là ? Tu ne vas pas me faire croire que tu es ici simplement en tant que touriste. J’ai bien vu tes mains, tu as manipulé une arme récemment. » Tu ne peux t’empêcher d’insister, tu ne crois pas aux coïncidences. « pourquoi es-tu ici à San Diego, si ce n’est pour moi ? » Lui demande-tu, sur la défensive alors que peu à peu au fur et à mesure de la conversation il finit par te montré qu’il ne porte pas d’armes, de micro sous son tee-shirt. Tu te détendis quelque peu, mais ne le quittent pas des yeux pour autant. Tu te méfies, c’est normal. Tu savais très bien de quoi l’ASG ou encore la Légion d’Arès était capable.

« Tu vas me buter simplement pour protéger tes fesses, Sasha . On sait tous les deux que ça ne ferait qu’éveiller les soupçons, ta patte est reconnaissable, tes tactiques. Même en tirant avec ce flingue ils sauront que c’est toi, et tu ne veux pas que les feux des projecteurs soient directement dirigés sur tes courbes. Ce ne serait pas bon pour tes affaires…» Sa voix se veut dure. Il ne comprend pas pourquoi tu agis ainsi, pourquoi l’ASG et toutes ces organisations criminelles te veulent morte, enterré. Tu laisses éclater ton rire cristallin. Vraiment ? Ils n’avaient donc pas pris la peine de le mettre au courant… Bien entendu. Ils auraient été en tort. Ils veulent te faire passer pour la méchante, la traitresse « pour protéger mes fesses ? » Tu as repris son sérieux, presque offusqué qu’il ose te dire cela, tu t’approches de lui encore un peu. « C’est pour les protégés EUX, les mutants. C’est eux les dindons de la farces. Tu ne sais pas de quoi l’ASG et la LA sont capables, le nombre de vies qu’ils ont détruites. Sans parler de la mienne. » Tu hausses un sourcil lorsqu’il te parle de projecteur, qu’ils sauront que c’est toi. Tu rigoles de nouveau.

« Preuve que tu ne me connais pas. Je sais très bien camoufler, effacé mes traces, merci. Si tu ne le savais pas, la Légion d’Arès m’ont très bien formé. Dissoudre les corps c’est facile. Pourquoi crois-tu qu’ils aient fait appel à tous les agents pour me retrouver ? Je n’existe plus officiellement. Plus d'identité, pas d'empreinte. Ça fait presque un an qu’ils essaient de me mettre la main dessus et regarde où j’en suis ? » Tes bras écartés, en guise de provocation tu continues ta tirade. « toujours vivante et pas une égratignure.» Tu aurais pu paraître imbu de ta personne, si ce n’était pas la stricte vérité. Nombreux sont ceux qui avait tenté de te liquider, te détrôner, ne serait-ce que pour se vanter d’avoir mis la main sur le Camelia Noir. La tueuse sans visage, sans empreinte. Qui aurait pu croire que tu étais une simple humaine ? Ils avaient finalement bien fait leurs boulots, ils devaient s’en mordre les doigts à l’heure qu’il est et c’était encore plus amusant de les voir se démener pour te mettre la main dessus.

Il s’approche encore, vous êtes seulement à quelques centimètres l’un de l’autre. Ta respiration est étrangement calme pour quelqu’un qui pourrait se sentir menacé par un de ses anciens collègues. Mais non, tu restes stoïque, tu l’observes, le juge sans réellement savoir ce qui t’attend. « Tes affaires ne me regardent en rien, Camelia. Pas pour l’instant. Dès lors qu’elles concerneront de près l’ASG, tu deviendras un problème pour moi. Ils ont déjà mis ton dossier entre mes mains, et au fond c’est une chance, tu sais. Ça me permet de te parler ici ce soir sans avoir à tenter quoi que ce soit pour te tuer ou t’arrêter. Je ne suis pas là pour ça. Je suis venu discuter. » Un sourire narquois vient étirer ses traits, tu hausses un sourcil et croises les bras. S’il seulement il savait ce que tu venais de faire, il ne réagirait peut-être pas de la même manière. « Ho, monsieur me fait une faveur comme c’est aimable. Tu es un vrai gentleman Connor. J’en serais presque touché. » presque toucher, à vrai dire, tu hésites entre le frapper, ou le remercier. Te faisait-il une « fleur » parce que tu étais une femme ? Ou parce qu’il tenait réellement à votre amitié. Peut-être n’était-il pas une cause si perdue que ça après tout. Il hausse les épaules, mains dans ses poches avant de son jean.

« Pas sûr que c'est le cas la prochaine fois. (…) Alors tu as peut-être raison… Tu devrais peut-être me descendre maintenant, mais je sais que tu es curieuse, et le timing, ni l’endroit, ne se prêtent à ce genre d’échange ( ...) Qu’est-ce qui t’a poussé à les rejoindre, Sasha. J’ai besoin de savoir. Pourquoi, comme ça, du jour au lendemain ? ». Nous y voilà, ton sourire s’élargit, tu baisses un instant les yeux te retenant à grande peine de rire. Puis tu croises ses prunelles. Tous souhaitaient connaître la vérité, pour finir par vouloir la tuer. Trent n’échapperait sans doute pas à cette règle. « Évidemment, nous y voilà. Menace voilée. Et bien autant en finir non ? Pour ta gouverne, je sors tout juste de la chambre d’un de tes employeurs du conclave, malheureusement pour lui il a rejoint ses amis de l’autre côté. Mais soit tranquille je me suis assuré qu’il souffre autant que ses nombreuses victimes. Ce fut lent et jouissif pour moi. » Tu pris une légère pause, avant de continuer « maintenant je vais répondre à ta question très simplement. Ils m’ont trahi, décimé ma famille, ont donné la possibilité à celui qui a commandité l’assassinat de mes parents et cousins de diriger mon pays, m’a enlevé l’amour de ma vie. M’ont fait croire qu’en les rejoignant je servirai une noble cause. Ils m’ont endoctriné dans leur machination. Se sont attaqués à des gamins, les ont torturés jusqu’à la mort juste pour satisfaire une idée de pouvoir et de pognon. Tout ça pour l’armée. et s’il y avait seulement que ça, une chose est sûre tu n’en avais certainement pas fini avec eux, tu mettrais un point d’honneur à tous les liquider un par un. « L’explosion de l’aile Est à DC c’était moi et crois-moi je continuerai jusqu’à ce qu’ils soient tous hors d’état de nuire. »

mots: 1413

Made by Neon Demon

___________________________________


FIGHT TO SURVIVE

blablaba en cours  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miserymind-test.bbactif.com
 

TRENSHA ▲ don't do anything stupid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Welcome in my stupid world ♫
» stupid comments by hillary clinton!!!!
» Because I'm so stupid [Yong Ran]
» We are so stupid | Ezeckiel
» 04. [Maison des Williams] Let's do something stupid !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEMO FORUM TEST MISERY MIND :: Ma deuxième catégorie :: Mes rps :: Archives rps-