forum test -
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JONAS et PAIGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 16/11/2012
Messages : 569
Anecdotes : en cours
POUVOIRS : Marah possède le pouvoir d'altérer la perception de la réalité en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées, en contre partie, elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés, la jeune femme ne tient que quelques minutes puis s'évanouie ou encore se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
Listen my Voice in your Head
MessageSujet: JONAS et PAIGE   Mar 6 Sep - 11:13


FANCY WORK
Paige & Jonas


Il était l’heure, c’était aujourd'hui qu’elle allait bosser avec le F.B.I. Ils étaient réputés pour être joueurs et fanfarons. Là, ou certains préférés taire leur mérite, eux prenait un malin plaisir à étaler leur succès dans la presse. Cette guerre entre inters-agence n’était pas la première, ni la dernière. Mais pour le bien des futures interventions, Paige avait fait comprendre à son équipe qu’ils devaient coopérer avec leur homologue et non s’envoyer des vannes à tout bous de champs. Pour ce qui est des informations sur les différents agents avec lesquels la jeune femme allait travailler, comme tout bon agent, elle avait fait quelques recherches. Notamment sur son futur Co équiper. Jonas de Martel, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y avait de nombreuses zones de mystère chez l’homme, doublé de nombreuses rumeurs qui couraient à son sujet. Mais pour l’heure, elle était encline en lui laisser le bénéfice du doute.

Positionné près de l’entrée adosser à un mur. Ses formes moulé dans une tenue à la fois décontracté et simple : une robe de couleur noire, ses cheveux rassemblés en chignon. Ses lèvres mises en valeur par son rouge à lèvres qu’elle affectionne voilà de nombreuses années maintenant. Haut perchée sur ses talons, elle avait tenté de faire un effort au moins pour aujourd’hui. Elle avait l’allure d’une femme d’affaires, seul son insigne trahissait ce qu’elle était: un agent fédéral. Il est vrai que depuis qu’elle était entrée à la D.E.A elle n’avait jamais ressenti le besoin de se mettre sur son trente et un. Étant dans un milieu plutôt masculin, Paige avait pris l’habitude de privilégier les vêtements d’ordinaire décontracté afin de poursuivre les méchants. Mais aujourd’hui, elle s’était dit qu’elle devait faire bonne impression à son nouveau partenaire et quoi de mieux que de sortir les talons pour mettre en avant sa silhouette athlétique ?

La tête dans son smartphone, répondant à un énième SMS de sa nièce chérie, Paige finit par levé la tête lorsqu’elle entendit son prénom et nom par les hauts parleur.  « guichet numéro quatre »répéta-t-elle dans sa tête alors qu’elle cherchait celui-ci du regard. Quelques secondes lui suffit alors qu’un léger sourire apparut sur son visage. Elle l’avait rapidement entrevue la semaine dernière. Ils n’avaient hélas pu n'échanger que de simple formalité tant le boulot avait été intense. Il fallait tout mettre sur les pieds avant leur arrivée à elle et à ses hommes.

Elle s’avança alors, regard confiant, droite, elle glissa rapidement son cellulaire dans son sac alors qu’elle s’approchait de ce qui serait désormais son partenaire. Au premier abord, l’homme devait être de souche Italienne. Du moins, il en avait toutes les caractéristiques. Grand, brun, yeux qui vous transpercent du regard. Un certain charisme s’échapper de l’agent. Il était évident que c’était un joueur, fière de ce qu’il était, sûr de lui dans son costume taillé sur mesure. Arrivé à sa hauteur elle lui tendit la main rapidement avant de se présenter à nouveau.  « Paige Malarky D.E.A et… vous devez être Jonas de Martel. Mon nouveau Co équiper c’est bien cela ? » Tout n’était qu’une question de formalité plus qu’autre chose puisqu’elle avait eu l’occasion de le rencontrer brièvement la semaine dernière. « Navré d’entrée dans le vide du sujet aussi rapidement, mais on m’a prévenu que mon équipe et moi allions avoir une salle de réunion pour mettre en place nos interventions. Avez-vous eu le temps de tout mettre en place ? » Soucieuse, pointilleuse lorsqu’il s’agissait de son boulot, elle avait l’habitude de ne laisser rien au hasard. Là où certains se trouvaient être laxiste, Paige excellé en la matière.

Mots: 623
Désolé, un peu cours mais je dois prendre mon train pour Paris ( demain c'est la rentrée !)
AVENGEDINCHAINS

___________________________________


FIGHT TO SURVIVE

blablaba en cours  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miserymind-test.bbactif.com
avatar
Date d'inscription : 16/11/2012
Messages : 569
Anecdotes : en cours
POUVOIRS : Marah possède le pouvoir d'altérer la perception de la réalité en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées, en contre partie, elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés, la jeune femme ne tient que quelques minutes puis s'évanouie ou encore se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
Listen my Voice in your Head
MessageSujet: Re: JONAS et PAIGE   Mar 13 Sep - 13:54


FANCY WORK
Paige & Jonas


Sourire ravageur, elle s’était avancé vers lui telle une féline, prête à entrer dans la danse. Droite, fière, elle avait toujours eu ce magnétisme qui émanait d’elle et elle en avait pendant longtemps jouer lorsqu’elle était sous couverture à Graceland. Trois ans où elle avait dû jongler avec de nombreuses identités, se faire passer pour ce qu’elle n’était pas, alors oui, elle savait parfaitement jouer de ses charmes, ou au contraire ce fondre dans la masse lorsque s’était nécessaire. Elle le suivit, engageant la conversation tout en marchant à ses côtés. L'homme quant à lui acquiesça à la première interrogation de Paige. Voilà une bonne nouvelle. Elle allait pouvoir rapidement briefer son équipe et commencer à se mettre au boulot JONAS- « C’est bien ça, mademoiselle Malarky,confirma le brun avec un sourire tout en lui en serrant légèrement sa main. Main, qu’elle s'enquit de saisir à son tour alors qu'il continuait de s'adresser à la jeune femme. JONAS- J’ai lu quelques informations sur votre parcours à la DEA, ça force le respect. Certes, mais ici c’est le FBI, autre échelon, autres méthodes, on ne s’embarrasse de rien pour maintenir la sécurité des habitants de ce pays, mais vous savez déjà tout ça, vous êtes passé par notre académie. J’espère que cette collaboration vous plaira. »

Sourire aux lèvres, alors qu’elle baissait la tête l’espace d’un instant. C'était évident qu'il avait dû prendre le temps de faire des recherches sur elle et son équipe. Ainsi, il devait alors avoir connaissance d’une partie de son histoire. Du moins le strict minimum: Parents assassinés, a vécu pendant trois ans dans un foyer d’accueil avec sa soeur avant de la perdre il y quelques mois et d’hérité de ses deux gosses. Ava et Lincoln. Majeur de sa promo à la sortie de Quantico, anciennement mariée etc. " Je reconnais bien là, l'impertinence du FBI. Ne vous inquiétez pas, ayant travaillé et vécu pendant trois ans avec des agents de cette agence, je connais vos méthodes. »

Il fallait l'avouer, la tentation avait été bien trop grande, elle avait donc à son tour mené son enquête sur l'homme avec qui elle allait devoir faire équipe.   « Je vois que vous avez fait vos devoirs. » Lui dit-elle d’un calme olympien tout en plongeant à nouveau ses yeux bleus dans les siens. Un léger sourire vint se nicher aux creux de ses lèvres.  « Je dois avouer que j’ai faits pareils de mon côté. Votre cas a éveillé en moi un semblant de curiosité. J’ai même eu vent de quelques rumeurs à votre sujet qui me laisse… quelques peux perplexe, mais…» Elle laissa un instant sa phrase en suspens, dans l'espoir de semer le doute dans l’esprit de l’agent en face d’elle.  « promis…je vous laisserai votre chance. » finit-elle par lui dire, lui faisant un rapide clin d'oeil. Son côté joueur remontait peu à peu à la surface. Parlait-elle de cette tendance à éveiller une certaines convoitise chez la gent féminine ou bien… de l’autre rumeur qui courait à son sujet ?

Elle l’observa à son tour, jaugeant sa réaction, se perdant quelques secondes dans la contemplation de son homologue masculin. **Définitivement charmant, oui ** pensa-t-elle. Ce n’est que lorsqu’il lui indiqua qu’évidemment tout était en place pour accueillir l’équipe qu’elle sortit de ses pensées. JONAS- « tout est en place bien entendu. À condition que vous partagiez avec nous tous vos briefings, » Parfait, c’est tout ce dont elle avait besoin d’entendre. Elle souhaitait se mettre au travail le plus vite possible. Le temps était compté, elle avait perdu assez de temps ainsi.  « Merveilleux. Aurais-je droit à un tour du propriétaire en votre compagnie avant d’entrée dans le vide du sujet ? (…) Bien entendu nous sommes là pour ça après tout. Faire équipe, mais j’espère pour vous que vous aurez l’amabilité de faire de même. Mon… patron serait fortement déçu si un des hommes que nous recherchons se verrait passer entre nos filets justes pour un problème d’ego entre agences.»

L'éternel problème de rivalité entre agences et méthodes de travail revenait souvent sur le devant de la scène et Paige se faisait un malin plaisir à mettre les points sur les "i" aux agents du FBI avec lequel elle avait le loisir de travailler. Elle détestait l'échec. Question d'habitude surement. « Je n’ai pas d’équipe sous mes ordres mais vous travaillerez aussi avec ma collègue Laury Davis. C’est une profileuse, un talent qui doit vous intéresser. (…) Si vos hommes sont avec vous ils peuvent monter, on les attend pour une beuverie d’accueil. (…) Suivez-moi, on prend l’ascenseur. J’espère que vous vous êtes assuré de leurs accréditations. »


Le sous-entendu sur la profiler arriva bien aux oreilles de la jeune femme, bien qu’elle connût l’individu presque par coeur, cauchemardant depuis de nombreuses années sur cette journée qui lui avait valu la perte de ses parents. Elle se rappelle encore de quelques détails, quel n’oublierait sans doute jamais. La menthe et les yeux de l’homme lorsqu’il avait eu ses mains posé fermement sur ses poignets. Elle ne voulait pas rejeter l’aide qu’il lui propose, mais elle avait en tête de mettre le moins du monde possible dans la confidence. Ne serait-ce que pour les protégés.  « merci de cette information, j’en prends bonne note pour la profileuse. Pour mon équipe ils n’arriveront que demain, mais rassurez-vous ils ont reçu leurs accréditations (…) une beuverie . Je ne savais pas que les agents du F.B.I étaient réputés comme étant des friands d’apéro, mais soit, je ne dis jamais non. » lui glissa-t-elle en rigolant avant de poursuivre le chemin calmement vers l’ascenseur.

« Les renseignements du FBI sont inestimables, vous pouvez passer par moi pour solliciter les analystes. (…)  On se vouvoie pour la forme mais on va vite se familiariser» Elle se raidit presque instantanément, si elle devait passer obligatoirement par un analyste voilà qui allaient poser quelques petits problèmes pour ses investigations personnelles. Il allait donc falloir qu’elle se face encore un peu plus discrète.   « Vous êtes gentils, mais… je n’ai pas besoin des analystes pour mener mon enquête. Je suis une femme de terrain. Je préfère faire mes propres recherches. Je pars de ce principe-là : moins il y a de personne impliquée dans une affaire, plus nous sommes efficaces. Ne m’en veuillez pas mais je suis de la vieille école. Cela dit, j’ai hâte que nous puissions travailler ensemble, sincèrement. Je sais qu’il va sans doute falloir un peu de temps pour que l’on puisse s’habituer à nos méthodes respectives, mais je suis confiante. » finit-elle sa phrase avec un léger sourire.

Mots:1127
Désolé, un peu cours mais je dois prendre mon train pour Paris ( demain c'est la rentrée !)
AVENGEDINCHAINS

___________________________________


FIGHT TO SURVIVE

blablaba en cours  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miserymind-test.bbactif.com
 

JONAS et PAIGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DivizyonDepite lavalas Jonas Kofi trete pwochen gouv. Michelle P. Lwi ZAGO LORAY
» Prolongation de contrat - Jonas Hiller
» Jonas Mitsgun / Nerozias
» [Terminé] Par une aprem ensoleillée de déprime [Paige]
» Escorte et diplomatie [Jonas, Laksh, Otanaki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEMO FORUM TEST MISERY MIND :: Ma deuxième catégorie :: Mes rps :: Archives rps-